top of page
  • Rémy LARDET

Exposition et Autofocus Kézako?

Dernière mise à jour : 7 déc. 2023

Comme expliqué dans le tuto sur le triangle d'exposition ( ici ), je vais vous parler des outils permettant de bien exposer sa photo et de faire la mise au point au bon endroit.


La mesure d'exposition : La mesure d'exposition est une méthode pour déterminer la quantité de lumière qui atteint le capteur de l'appareil photo afin de créer une image bien exposée. Cette mesure est importante car une exposition incorrecte peut entraîner une image trop sombre (sous-exposée) ou trop lumineuse (surexposée). Il existe plusieurs méthodes de mesure d'exposition, telles que la mesure matricielle, la mesure pondérée centrale et la mesure spot. La mesure matricielle utilise l'ensemble de la scène pour déterminer la quantité de lumière requise pour l'exposition. La mesure pondérée centrale privilégie la lumière au centre de l'image, tandis que la mesure spot utilise une petite zone de la scène pour déterminer l'exposition.



L'Histogramme :


L’histogramme est un graphique qui représente la distribution des niveaux de luminosité dans une photo. Il affiche la quantité de pixels dans une image qui ont une certaine valeur de luminosité, en les organisant en barres verticales sur un axe horizontal. L'axe horizontal représente les valeurs de luminosité, allant du noir (valeur minimale) à blanc (valeur maximale), tandis que l'axe vertical représente le nombre de pixels ayant une certaine valeur de luminosité. L'histogramme peut être utile pour déterminer si une photo est correctement exposée ou non. Une photo correctement exposée devrait avoir un histogramme qui montre une répartition équilibrée des valeurs de luminosité, sans que les barres touchent les bords de l'axe horizontal (ce qui signifie une surexposition ou une sous-exposition). Si l'histogramme montre une accumulation importante de valeurs de luminosité vers un côté de l'axe horizontal, cela peut indiquer une surexposition ou une sous-exposition dans cette zone de la photo.



La réglette de correction d'exposition :


La réglette de correction d'exposition, également appelée compensation d'exposition, est une fonctionnalité disponible sur la plupart des appareils photo numériques. Elle permet de corriger l'exposition d'une photo en augmentant ou en diminuant la quantité de lumière qui pénètre dans l'appareil photo. La réglette de correction d'exposition se présente sous la forme d'une échelle graduée avec des valeurs allant généralement de -2 à +2. En déplaçant cette réglette vers la droite (+) ou vers la gauche (-), l'utilisateur peut ajuster la quantité de lumière qui sera capturée par l'appareil photo, ce qui permet de rendre l'image plus lumineuse ou plus sombre. Cette fonctionnalité est très utile dans des situations où l'exposition de la photo est difficile à gérer, par exemple lorsque la scène est très contrastée, ou lorsque la lumière ambiante est faible. En utilisant la réglette de correction d'exposition, l'utilisateur peut ajuster l'exposition de l'image sans avoir à changer les autres paramètres tels que l'ouverture ou la vitesse d'obturation.


Les collimateurs :


Les collimateurs d'un appareil photo sont des points de mise au point automatique (AF) que l'appareil utilise pour trouver et verrouiller la mise au point sur le sujet de la photo. Ils sont généralement affichés sous la forme de petits carrés ou de petits cercles à travers le viseur ou l'écran LCD de l'appareil photo. Les collimateurs sont des capteurs AF qui fonctionnent en détectant le contraste et en analysant la lumière réfléchie par le sujet de la photo. Le fonctionnement des collimateurs dépend du mode de mise au point choisi. Dans le mode de mise au point automatique ponctuel (AF-S ou one Shot), l'appareil photo utilise un seul collimateur pour trouver et verrouiller la mise au point sur le sujet. Dans le mode de mise au point automatique continue (AF-C ou AI servo), l'appareil photo utilise plusieurs collimateurs pour suivre le sujet en mouvement et maintenir la mise au point. Les collimateurs peuvent être sélectionnés manuellement ou laissés en mode automatique. Les photographes expérimentés choisissent souvent de sélectionner manuellement les collimateurs afin de s'assurer que la mise au point est exactement là où ils le souhaitent dans la photo. En résumé, les collimateurs sont un élément clé de la mise au point automatique de l'appareil photo, et leur fonctionnement permet à l'appareil photo de trouver rapidement et précisément le sujet de la photo, offrant ainsi une grande facilité d'utilisation et une meilleure qualité d'image.


L'Autofocus :


L'autofocus (AF) est un système qui permet à l'appareil photo de faire la mise au point automatique sur le sujet, sans que le photographe ait à régler manuellement la distance de mise au point. Il existe plusieurs modes autofocus, chacun ayant une fonctionnalité différente. Voici les 2 principaux modes autofocus et leur fonctionnement :


1. Autofocus ponctuel (AF-S) : Le mode AF-S est également connu sous le nom de mise au point simple. Dans ce mode, l'appareil photo effectue une mise au point unique sur le sujet lorsque vous appuyez sur le déclencheur à mi-course. Une fois que la mise au point est effectuée, elle reste fixe jusqu'à ce que vous appuyiez à nouveau sur le déclencheur.

2. Autofocus continu (AF-C) : Le mode AF-C est également connu sous le nom de mise au point continue. Dans ce mode, l'appareil photo ajuste constamment la mise au point sur le sujet en mouvement, ce qui le rend idéal pour les scènes en mouvement.



N'hésitez pas à laisser vos commentaires et à partager mes articles :-) Si vous souhaitez que l'on parle de certains sujets, demandez en commentaire

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page